Taux de rebond : comment le diminuer

Les internautes qui visitent votre site ont tendance à s’en aller directement après avoir vu une seule page ? Si c’est le cas, vous avez sans doute un mauvais taux de rebond, qui peut être le symptôme d’une stratégie webmarketing inadaptée sur certaines pages ou sur le site dans son ensemble. Voici donc quelques astuces pour tenter d’améliorer votre taux de rebond.

Taux de rebond : définition

Cela désigne le pourcentage d’internautes qui sont arrivés sur une page de votre site et qui l’ont ensuite quitté, sans avoir navigué sur d’autres pages.  Pour établir ce ratio, on divise le nombre d’internautes ne visitant qu’une seule et unique page par le nombre total de visiteurs du site.

Quand un taux de rebond est il mauvais ?

En règle générale, on estime qu’un bon taux de rebond se situe en dessous de 30%. Si votre site présente un ratio entre 30 et 40%, alors il se situe dans la moyenne. Si le ratio est supérieur à 60%, alors on peut penser que celui-ci est mauvais et que les internautes cherchent à fuir votre site dès leur arrivée sur celui-ci.

Mais soyons clairs tout de suite, un mauvais taux de rebond ne sera pas identique pour tous les sites et surtout son importance ne sera pas la même.

Prenons l’exemple d’un dictionnaire en ligne. Après avoir consulté la définition d’un mot, il est peu probable que l’internaute poursuive sa navigation sur ce site puisqu’il aura déjà eu l’information qu’il cherchait. Cet exemple est aussi valable pour un site de météo, ou même un blog. Pour c’est exemple, un mauvais taux de rebond n’est pas un véritable problème.

En revanche, si vous êtes à la tête d’un site de vente en ligne, alors vous avez tout intérêt à ce que l’internaute se balade le plus longtemps possible et voit le maximum de pages. Cela est d’autant plus vrai si vous avez acheté des liens sponsorisés pour attirer le visiteur. Dans ce deuxième exemple, le taux de rebond est quelque chose de problématique et il va donc falloir essayer d’améliorer les choses.

Comment connaitre son taux de rebond ?

Vous disposez de 2 sources d’informations pour savoir si vos pages captent l’attention des internautes ou non. Si vous menez des campagnes de liens sponsorisés sur Google Adwords, celui-ci vous indique pour chaque mot clé que vous avez acheté le taux de rebond qui lui est associé. Pratique pour savoir si le mot clé en question est pertinent.

Google Analytics vous indique également le taux de rebond de votre site. Sur la page de vue d’ensemble de votre site, vous avez tout de suite accès au ratio, à côté de la durée moyenne des sessions.

graphique taux de rebond Google Analytics
Google Analytics vous montre l’évolution de votre taux de rebond au fil du temps

Conseils pour diminuer un taux de rebond trop important

⇒ La première cause de fuite de l’internaute est souvent due à un contenu peu clair ou mal organisé. En effet, lorsque l’on arrive sur une page, on n’a pas envie de chercher pendant un quart d’heure la réponse à notre interrogation. Pour résoudre ce problème, structurez bien vos pages, utilisez le balisage sémantique (h1 , h2, h3…) pour ordonner votre contenu, et aérez bien vos textes, car personne ne se lancera dans la lecture d’un bloc rédigé en police de caractère 6. Si vous êtes un e-commerçant, votre prix doit être visible tout de suite. En bref, on doit pouvoir comprendre en quelques secondes seulement quel est votre message ou votre offre. Si ce n’est pas le cas, il faut retravailler votre présentation.

⇒ Si vous avez rédigés des pages informatives de type guide d’achat ou comparatif produit, pensez à ajouter un call to action. En effet, c’est pages riches en contenus textuels ont tendance à se positionner plus facilement dans les résultats de recherche que les simples pages de produits. Le problème, c’est que derrière ces pages, il n’y a souvent pas de conversions. Afin de garder le visiteur, présentez-lui une sélection de quelques produits phares qui vont le rédiger vers vos différentes catégories de produits ou services. Attention à ne pas non plus en abuser. Si votre page ressemble à un encart publicitaire, alors vous risquez de produire l’effet inverse à celui recherché initialement.

⇒ Troisième conseil : optimisez vos temps de chargement de page. Si l’internaute à mis 10 secondes à charger la première page sur laquelle il est arrivé, alors il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il n’ait pas envie de s’aventurer plus loin. Ainsi, pensez à bien compresser le poids de vos images et à exécuter vos scripts JavaScript à la fin de votre code HTML. Comme cela, si votre script est trop lourd, il ne retardera pas l’affichage de la page pour votre visiteur.

⇒ Un taux de rebond élevé peut aussi être causé par la déception de l’internaute qui n’obtient pas sur votre page ce qu’il s’attendait à trouver. Cela est souvent dû à des titres de pages sur-optimisés pour le SEO. En effet, il arrive qu’à force de vouloir à tout prix placer un mot clé dans la balise title, on se retrouve à avoir des landing page dont le contenu n’est pas réellement ou directement en lien avec le titre que l’internaute à vu sur la page de résultats de son moteur de recherche. Soyez donc toujours honnête lorsque vous rédigez vos titres.

⇒ Enfin dernier conseil pour diminuer un taux de rebond, rassurez votre client potentiel. Quand on arrive sur un site marchand que l’on ne connait pas, on a souvent tendance à se méfier et donc à vouloir en sortir. Mettre en place une politique de réassurance est donc un élément primordial sur les sites de e-commerce. Pensez donc à indiquer le délai de rétractation, la livraison gratuite, le paiement sécurisé, votre note sur un site d’avis de consommateurs… En un mot, tout ce qui peut vous rendre crédible et fiable et ainsi inciter le visiteur à poursuivre sa navigation, car il sait qu’il pourra passer sa commande en toute sérénité sur vote site.

Laisser un commentaire